Différentes mesures peuvent être prises pour améliorer la sécu-rité routière. Cela peut se faire en évitant que des accidents se produisent ou en limitant leur impact quand il se produisent. Une mesure extrêmement bien accueillie est le port obligatoire d’un casque vélo pour les enfants de moins de 12 ans. 85% des Belges sont y sont favorables, seuls 7% sont contre. Tout le monde s’accorde à dire que le risque de se faire contrôler pour usage du GSM au volant (83% pour, 8% contre), alcool (73% pour, 14% contre) et vitesse (à l’aide de contrôles de trajets) doit être revu à la hausse. Une grande majorité des Belges (83%) est également en faveur d’une tolérance zéro pour les conducteurs novices. Pour d’autres mesures, l’adhésion sociale est plus faible. C’est le cas de l’inter-diction de dispositifs indiquant la présence de contrôles de police par les autres usagers, même s’ils sont plus nombreux qu’avant (38% contre 30% lors de la précédente édition). Il est important d’expliquer que prévenir les autres conducteurs de tels contrôles entrave le travail des policiers. En effet, il arrive souvent qu’ils ne contrôlent pas uniquement le respect du code de la route mais qu’ils mettent aussi la main sur des auteurs d’activités criminelles.

Adhésion sociale aux mesures de sécurité routière par Région

Il est également important d’expliquer à la population les avantages et les inconvénients éventuels de certaines mesures stratégiques pour obtenir la plus forte adhésion sociale possible.

Ceci vaut par exemple pour une zone 30 généralisée dans le centre des villes. En Flandre, 39% sont pour ; à Bruxelles, ils sont 30% et en Wallonie seulement 22%. Partout, plus de la moitié des citoyens y est opposée.

Nous devons cependant insister sur le fait qu’une vitesse réduite est bénéfique pour la sécurité routière (surtout pour les usagers vul-nérables), l’environnement et la qualité de vie. Une vitesse maximale réduite ne va pas forcément entraîner une perte de temps. Souvent la circulation est plus fluide dans le centre des villes et villages avec une vitesse plus faible.

×

      Vias institute souhaite utiliser des cookies sur son site web pour améliorer (cookies fonctionnels) et analyser (cookies analytiques) votre navigation. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation de ces cookies à ces fins. Cependant, vous pouvez ajuster vos préférences en matière de cookies via le bouton « Régler vos préférences ». Nous utilisons également des cookies qui sont nécessaires au fonctionnement du site web et que vous ne pouvez pas refuser. Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés.
          Ces cookies augmentent le confort d’utilisation d'un site web en mémorisant vos choix (p. ex. préférences linguistiques, région, login).
          Ces cookies recueillent des données sur la performance d'un site web comme le nombre de visiteurs ou le temps que les visiteurs passent sur une page web.

          Ces cookies peuvent être placés par les annonceurs sur notre site web. Ils peuvent être utilisés par ces entreprises pour établir le profil de vos intérêts et vous montrer des annonces pertinentes sur ce site web ou d'autres sites web. Ils ne stockent pas directement d'informations personnelles, mais ils sont basés sur des identifiants uniques de votre navigateur et de votre dispositif Internet. Si vous n'autorisez pas ces cookies, vous verrez moins de publicités qui vous sont destinées.